Nos séances d'entre saisons !





Introduction


haaa les saisons !


L’été, le regard de création tourné vers l’extérieur, le soleil ! Enfin de la chaleur ! Ça nous pousse à sortir, voir le monde qui nous entoure, se nourrissant de ce que la terre de notre région nous offre, récoltant ainsi le fruit du mouvement de notre intériorité. Elle-même ensemencé par nos réflexions, que le regard froid de l’hiver nous porte.


Elle est à nos portes, le temps circule au ralenti, la température chute, le silence à l’extérieur naturellement s’installe, la nature de notre région en berne, laissant la place au son que notre monde intérieur gouverne.


Enfin seul avec soi-même ! devrais-je l’écrire soi-m ’aime ? et les entre saisons dans ce cas ?


Transition en est le mot, ou maux dépend du regard que l’on se porte. Moment propice d’un automne qui nous invite à laisser tomber les fastes de l’été, ou l’on voie courir les enfants dans les tas de feuilles qui s’envole dans les airs et redescend en douceur accompagnant ces semblables, qui sur l’arbre, lâche prise et tombe sur le sol. Entre beautés aux mille couleurs qui nous rapprochent gentiment vers le blanc de notre voyage intérieur.


Ainsi le voyage effectué, je regarde le printemps avec sommeil, les yeux à demi clos voie le bruit des oiseaux et la fraicheur de l’aire pleins les yeux me réveillent. Prêt à ensemencer notre terreau fertile du pouvoir créateur et ainsi contribué au cycle que la terre mère nous rappelle. Car oui tout ça n’est que cycle, ni début, ni de fin juste l’instant vécu, un instant de présence qui nous est offert, c’est peux pour cela que nous vivons sur terre.


 

Médit’Le Souffle et les rituels de saisons.


C’est devenu comme une coutume de faire une cérémonie en l’honneur du changement de saison. Dans l’effervescence de nos vies, nous prenons rarement le temps d’observer ce que les saisons ont comme impact sur nous. On parle de dépression saisonnière en hiver, du sale temps, des joies de l’été car enfin il fait beau et chaud. Pourtant, c’est aussi une excellente opportunité d’être en lien avec la nature, voir ce reflet sur notre propre nature.

Ne serait-il pas normal que l’homme vive selon son environnement et pas à côté d’elle ? En fin de compte, nous sommes des animaux.


Les rituels que nous effectuons (sans rentrer dans les détails) sont liés à la culture celtique (Samhain, Imbolc, Beltane et Lughnasadh...). Je pense qu’intuitivement nous avons pris leurs rituels, car il s’agit pour l’heure des rituels le plus en lien avec l’environnement dans lequel nous vivons, mais aussi, car elles font en partie part de nos origines. Je ne parle pas d’origine au sens de nationalité, mais plutôt d’origine au sens de racine à la terre et culturelle de la région (on serait en Amérique latine, il en serait certainement autrement).

C’est une belle occasion de gratitude envers la terre mère et les bienfaits qu’elle nous procure, mais aussi une opportunité de faire un arrêt sur image et de poser nos vœux et objectif pour la saison à venir.


Nous serions ravis que vous participiez à nos séances.


Du reste, que pensez-vous de ce type de rituel ? Connaissez-vous, ou vous a-t ont transmis des rituels similaires, mais typiquement suisses ?



2 vues0 commentaire